Editorial

Bonjour à tous,

Nous sommes heureux de vous offrir notre "Newsletter" de décembre 2018. A travers ce rendez-vous éditorial mensuel, nous vous proposons de revisiter l'actualité immobilière, d'apporter un regard neuf sur la fiscalité ou les changements de réglementation, et de partager avec vous nos expériences et bons plans de la vie quotidienne. Nous espérons que cette nouvelle édition vous plaira, et nous vous invitons à la partager au plus grand nombre. 

L’équipe de Breteuil.

Brexit : quelle influence pour les français de Londres ?

51,9% des Britanniques s'étaient prononcés le 23 juin 2016 pour la sortie de l'Union européenne. Deux ans après le référendum en faveur du Brexit, les négociations sur cet accord se poursuivent, mais l’incertitude gronde auprès des nombreux expatriés français vivant aujourd’hui outre-manche. A quelques mois du "D-Day", comment les français de Londres se préparent-ils ? Le Brexit sera-t-il le signal de départ d’un retour massif des Européens dans leur pays d’origine ? Comment la France s’apprète-t-elle à accueillir ses nouveaux impatriés ?

Pour répondre à ces questions, nous sommes allés enquêter auprès des chefs d’établissements scolaires de Londres accueillant des élèves étrangers. L’idée était de constater si l’annonce du Brexit avait influencé le nombre d’inscriptions d’élèves étrangers, et quelles étaient les tendances en cette rentrée scolaire. Au regard des faits et de ce que nous ont rapporté nos interlocuteurs, le bilan est assez mitigé.

Londres est considérée comme la 4ème ville de France et compterait entre 300.000 et 400.000 expatriés selon le consulat français de Londres. Cela situerait la capitale britannique entre Toulouse et ses 475.000 habitants et Nice (342.000 habitants). On y trouve une trentaine d’établissements scolaires français, bilingues et partenaires de l’alliance française ouvrant des classes de la maternelle au lycée. Quatre établissements sur 5 disent avoir enregistré une baisse de leur effectif en début d’année ainsi que des comportements inhabituels accrus de type inscriptions tardives, désistements, arrivées et départs en cours d’années... Si ces mouvements sont mesurés pour la plupart des établissements, un établissement sur cinq qualifie cette variation comme sensible comme nous l’indique Maria d’une école maternelle très réputée à Londres : « We have definitely seen a reduction in registration since the talks on Brexit and my understanding is that it is happening across all French schools in London. ». Si les agences Breteuil de Londres enregistrent un léger recul des demandes de familles françaises : « nous sommes tout de même très loin de l’exode attendue par certains observateurs » comme nous l’a indiqué Arsène Colarossi Directeur de Breteuil Londres. Très certainement en cause, l’incitation fiscale un peu trop timide de l’Etat français pour les impatriés.

A l’heure où la Cour de justice de l’Union européenne est amenée à statuer sur la recevabilité de la demande de sortie unilatérale de l’UE par le Royaume-Uni, le statut quo est de mise. Si bien que personne ne semble vouloir bouger et en premier lieu, les français de Londres qui semblent y avoir trouvé une qualité de vie supérieure.  

L’actualité des taux d’intérêt avec Carte Financement

Nous découvrions il y a quelques années la Lettre de Carte Financement. Une Newsletter d’information synthétique, très utile et plutôt bien écrite. Huit ans après, la lettre s’est numérisée et adopte désormais les nouveaux codes du web mais sans perdre l’essentiel : la qualité de rédaction. Une lettre que nous adorons et qu’il apparaissait intéressant de partager avec vous.

Le chiffre du mois que nous vous dévoilons en avant-première : 1,2% ! C’est le taux constaté pour un financement sur 20 ans. Nous vous invitons le découvrir en suivant le lien ci-après : http://www.cartefinancement.com/actualites/newsletter/taux-credit-immobilier-decembre-2018

Très belle découverte à tous. 

Potager City, la start-Up qui pousse…

Chez Breteuil, nous nous sommes tous convertis ! Fini les fruits sans saveur et les légumes qui terminent en purée au passage à la poêle. Chez Potager City on prépare et livre des paniers de fruits et légumes de saisons en provenance directe du producteur. Si le principe semble simple et déjà répandu, c'est la qualité et la diversité des produits qui fait la différence ! Toutes les semaines, la découverte du contenu de votre panier vous emmène dans un nouveau voyage culinaire inédit. Chaque panier est accompagné de ses bonnes idées recettes qui vous permettent de découvrir ou redécouvrir légumes oubliés, fruits secs et autres produits plus exotiques comme le Kiwano dont nous sommes tombés amoureux.

Plus d’attentes interminables dans les files d’attente des marchés, c’est le marché qui vient à vous ! Coté prix, les tarifs débutent à 9,99€ par semaine pour un panier de 2,1 à 2,5 kg. Comptez 18,90€ pour un petit mélange du jardin accompagné de 6 œufs BIO.

Ce que l’on apprécie aussi chez Potager City, c’est la success story de son fondateur Yoann ALARCON, qui est partie de rien pour faire de cette start-up lyonnaise l’un des leaders sur le segment de la livraison en ligne des box de fruits et légumes extra-frais. Une réussite qui n’est pas sans rappeler celle de Breteuil Immobilier et de sa fondatrice avec l’ouverture de sa première agence il y a près de vingt ans. Ce sont ses belles histoires que nous aimons raconter et des exemples de réussites entrepreneuriales qu’il convient de mettre à l’honneur pour les jeunes générations.

Nous espérons que vous soyez à votre tour conquis par ce nouveau service que nous vous invitons à découvrir en vous connectant à leur site Internet : www.potagercity.com